Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

J'avais envie de créer un endroit où parler de mes projets d'écriture comme une sorte de carnet de bord. C'est l'objet de ce délit(re). Un espace de liberté, sans rythme ou contenu défini en dehors de ce qui a trait à l'écriture, la mienne et celle des autres.


Nano 2010 : un extrait ? (4)

Publié par Pénélope Chester sur 19 Novembre 2010, 07:34am

Catégories : #BMAPP

Du premier jet à peine relu, comme d'habitude, le temps de ce nano :

 

"— Ne pas suivre votre mari dans son délire, Georgette, ce n’est pas le trahir. Bien au contraire !

— C’est pourtant comme cela qu’il prend les choses. Georges ne m’a plus adressé la parole depuis dimanche, docteur.

Il voit des larmes couler de ses yeux trop brillants sans qu’elle arrive à les retenir :

— Pourquoi, Georgette ?

— Je ne sais pas. Il n’a rien dit, docteur, et je m’en veux tellement de ce qui s’est passé….

La fin de sa phrase se perd dans un mélange de sanglots et de mots. Dans un mouvement de pudeur inutile, elle se cache le visage dans ses mains. Ses fines épaules sont secouées par des spasmes silencieux. Postat se lève alors pour passer de l’autre côté du bureau en venant s’assoir sur la deuxième chaise capitonnée. Il avance une main apaisante ; Georgette est si menue que la paume recouvre presque la moitié de son dos

— Mais que pouviez-vous faire Georgette ? Je vous ai vus tous les deux, avant que Georges ne s’en prenne à Feuille. Il vous trainait littéralement par la main...

— Je n’aurais pas dû le laisser aller là-bas ! J’aurais dû le défendre…

Postat se rapproche encore et la prend par les épaules pour la relever. Elle sent la vanille. Comme elle garde encore la tête baissée, il soulève son menton de son index pour la forcer à le regarder, et plongeant ses yeux dans le champ de lavande, il lui répète de sa voix grave et rassurante :

— Vous ne pouviez pas l'en empêcher, Georgette.

Il détache alors une feuille de la boîte de kleenex qu’il a toujours sur son bureau et essuie doucement les larmes qui maculent les joues de sa patiente. Comme elle se laisse faire, du dos de son autre main, il caresse la joue encore humide, puis approche ses lèvres de celles de Georgette. Elles n’ont que le temps de les effleurer avant qu'elle se recule en le repoussant :

— Non, docteur, il ne faut pas. Je suis désolée.

— C’est moi qui le suis. Excusez-moi, je n’aurais jamais dû vous embrasser…


Il se relève pour regagner son côté habituel de bureau, savourant sur ses lèvres le goût  fraise du gloss de sa patiente. Bien que déçu, il se satisfait de la réaction plutôt modérée de Georgette Marsouin. Après tout, « Il ne faut pas » est très différent de « Je ne veux pas ».

Rien n’est perdu."

 

 

 

 

Et sinon j'ai passé hier le cap des 200000 cec, BMAPP commence à peser son poids ^^

Commenter cet article

Thierry Benquey 22/11/2010 08:40



Oh le vilain coquin qui profite du désarroi de sa patiente pour étancher sa soif libidineuse.


Bien le compteur de mots.


Amitié


THierry



Pénélope Chester 22/11/2010 17:59



Un opportuniste, comme certaines infections ^^


Ca monte bien, mais zéro mots encore pour aujourd'hui, j'attaque dès que je vous ai répondu (ça me donne du peps ^^)



Martine27 19/11/2010 17:26



Tous des pervers tes personnages, c'est chouette ! Bravo pour l'avancement



Pénélope Chester 19/11/2010 18:56



Ah ah, une adepte des pervers ^^


Merci, je tiens le bon bout.



Swald 19/11/2010 12:13



Je plussoie ce que dit Godnat. Il faut écrire encore plus vite, on veut la suite !


Mille bravo pour les 200000 !!!


 



Pénélope Chester 19/11/2010 18:55



Merci, et la suite arrive, mais pour ce qui est d'écrire encore plus vite, mon moteur cale dans les côtes ^^


 



Godnat 19/11/2010 10:26



Bravo oui, et maintenant on est bien alléchés, j'ai envie de tout lire, même ce qui n'est pas encore écrit, c'est rigolo !



Pénélope Chester 19/11/2010 18:54



Ah ben moi aussi j'aimerais bien lire ce qui n'est pas encore écrit ^^


Il y a quand même eu des choses depuis ce passage. J'ai un peu d'avance, et je choisis les extraits les moins pires.


 



Macada 19/11/2010 08:24



Ca coule toujours aussi bien. Et je suis très contente de faire enfin connaissance avec le docteur. Dis, y a t-il dans ton histoire un personnage sympathique ? C'est juste pour savoir, ça ne me
dérangerait pas du tout que non, hein. ;-)


Champagne pour les 200 000 ! C'est un sacré cap pour un auteur. Ca me fait tout chose pour toi.


Bravo, bravo, bravo !



Pénélope Chester 19/11/2010 18:53



Merci beaucoup Macada


Et non, pas de personnage sympathique, ce manuscrit est garanti 100% méchants (sauf le chien). Je m'engage à rembourser la différence si le lecteur trouve un (vrai) gentil ^^


Oui, c'est un sacré cap et ce n'est pas fini, je suis très contente.


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents