Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 17:35

DSCF3511.JPG

 

"En Afrique, quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle"

Amadou Hampâté Bâ

Repost 0
Published by Pénélope Chester - dans Pensées
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 18:49

http://www.amelimelo.fr/wp-content/uploads/Soleil-ciel-bleu-et-humour-sur-Bruxelles-et-ca-sent-le-week-end.jpg

 

Je fais un petit break niveau écriture, hésitant entre reprendre une nouvelle qui pourrait correspondre à un AT (Toc, toc) et sur laquelle des bêta-lectures m'ont ouvert quelques pistes d'amélioration, continuer le premier jet de Cuisines et Correspondances commencé pour le Nano 2011 ou ne rien faire.
Actuellement, entre deux bêtas en retard, c'est la dernière possibilité qui tient la corde ;)

J'ai tout de même réussi à envoyer BMAPP à un éditeur de thriller rencontré sur les dernières Imaginales, et l'Intruse à un autre éditeur, éventuellement intéressé par le thème particulier.

Je pense reprendre TG d'ici le mois de juillet, quand ça aura un peu décanté

Pendant le repos, les affaires continuent ;) 

Repost 0
Published by Pénélope Chester - dans Au boulot !
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 13:10

http://www.imaginelf.com/wp-content/uploads/2012/05/imaginales2012.jpg

Je serai ici, aux Imaginales, le festival de l'Imaginaire à ne pas manquer.

Gratuit et à taille humaine, il donne l'occasion de parler à ses auteurs fétiches, d'assister à de nombreuses conférences intéressantes, et de rencontrer plein de grenouilles ;) 

Repost 0
Published by Pénélope Chester - dans Digressions
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 08:28

http://a10.idata.over-blog.com/3/01/59/76/le-chat/cigogne.jpg

Pénélope Chester a le plaisir de vous annoncer la naissance de Ticket Gagnant le 30/05/2012 à 21h35.

Il pèse 388 044 cec et mesure 386 pages.

Bien qu'il soit de petite taille, la durée de gestation est pourtant très supérieure à celle de l'éléphant.

La maman et le bébé se portent bien, même si ce dernier risque de devoir encore passer pas mal de temps en couveuse avant d'être prêt pour affronter les éditeurs.

Repost 0
Published by Pénélope Chester - dans Ticket gagnant
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 11:58

Dans la série des perles de bêta-lectures, quelques morceaux choisis, histoire de vous faire sourire (et patienter, la fin de TG est pour très bientôt ) 

perles-d-harlequin.png

C'est tiré du blog d'un rewriter d'une célèbre collection de romans à l'eau de rose, que nous nommerons H.

Enjoy, c'est de la bonne !

L'article complet est à cette adresse 

Merci à CoCy et Tigrette pour l'article.

Repost 0
Published by Pénélope Chester - dans Digressions
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 17:41

J'ai passé hier les 360 000 cec et me rapproche à grands pas de la fin de l'histoire. Je ne me sens pas toujours très inspirée pour écrire, mais ce premier jet n'est qu'une première mouture qui devra être retravaillée, et j'écris donc sans trop réfléchir.

Pour faire plaisir à Martine un petit extrait.
Je pensais vous emmener dans les îles...

http://photos.tuxboard.com/wp-content/uploads/2010/04/Plage-Seychelles-600x397.jpg

... mais Macada a tranché, les îles, elle connait bien alors ce sera un bout des aventures du vilain Rocco (mon chouchou). Autant vous prévenir, les barabapapa ne l'ont pas rendu plus gentil...


"Rocco est en colère, la voix lui a menti. Elle lui avait promis pourtant de le laisser jouer avec la fille !

Tu joueras avec elle plus tard !

Plus tard, toujours plus tard ! Cette fille est jolie, pas comme la grosse de la dernière fois. Ça l’a amusé de l’attacher au radiateur avec une paire de menottes, comme si c’était lui le flic. Pour ne pas qu’elle bouge, pas pour qu’elle soit bien : Il chauffe à peine. Rien ne marche ici de toute façon, mais il ne peut pas retourner chez lui, il a la police aux fesses. Le plus simple serait de quitter le pays pour se casser loin, il y a des nanas partout, mais la voix n’est pas d’accord. Ils ont des choses à finir avant.

Tu n’auras plus à avoir peur de la police après

Après quoi ?

Tu verras !

Il frotte sa boucle, sa barbe de pirate le gratte. Il aimerait la raser, mais il n’y a pas de miroir, ni d’eau, ni rien dans cette putain de turne !

Tu veux que je t’aide à te calmer ?

Au début, ils s’amusaient bien tous les deux. Rocco n’imaginait pas qu’on pouvait prendre un pied encore meilleur en tuant les filles qu’en les sautant, mais si. Ça n’a rien à voir, c’est comme arracher ses ailes à une mouche et la regarder tourner dans tous les sens sans arriver à se diriger avant de les écraser avec le pouce, mais en mille fois mieux. Il se sent aussi fort que Dieu, c’est lui qui tient la vie de ces filles entre ses mains et décide quand il veut y mettre fin. Il ne comprend pas pourquoi la voix a changé. Maintenant, elle lui fait penser à sa mère : « Fais pas ci ! Fais pas ça ! Tu comprendras plus tard ! ». Sauf qu’elle cogne plus fort encore, pourtant, sa mère lui a collé de sacrées raclées avant qu’il ne soit en âge de lui rendre. Ensuite, bien sûr, ce n’était plus elle qui menait la barque. Il lui a fait regretter de l’avoir emmerdé, mais après tout, c’était elle qui avait commencé !

Un gémissement de la fille attire son attention. Elle se réveille doucement. Son bâillon est trempé de bave, mais il ne peut pas lui enlever. Les voisins sont trop près et elle risque de les ameuter si ça lui prend de gueuler. Elle a bougé en dormant, écartant les pans de son peignoir, ce qui laisse apparaître le haut de ses cuisses. Il aimerait qu’elle bouge encore plus, qu’elle écarte encore plus les jambes pour voir sa touffe. Il imagine s’approcher à quatre pattes, en silence, et lécher sa fente doucement pendant qu’elle dort pour qu’elle se réveille doucement. Il savoure le moment où, encore ensommeillée, elle ouvrira les yeux pour découvrir sans le reconnaître l’endroit où elle se trouve. Ses sourcils se fronceront, son front se plissera puis elle le verra. Elle le reconnaîtra et se souviendra. Comme sur un écran de télévision, les images défileront depuis sa douche qu’il a interrompue jusqu’à la piquouze et peut-être les cris de son mari. Alors elle voudra hurler mais le bâillon l’en empêchera, des larmes couleront sur ses joues et sa tête tournera dans tous les sens. 

Tu ne la touches pas, Rocco !

 Putain,  il a de nouveau la trique ! " 

Repost 0
Published by Pénélope Chester - dans Ticket gagnant
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 09:19

http://www.comite-de-lecture.com/ressources/logo%20CDL.jpg

 

J'ai eu les refus des 4 premiers envois à des grosses maisons d'édition pour Bien Mal Acquis Profite Parfois, des lettres types qui ne parlent pas beaucoup du pourquoi et qui du coup ne m'aident pas à retravailler le manuscrit pour le rendre éventuellement éditable.

Une lectrice éclairée me disait que la taille trop courte pouvait être un obstacle à un thriller en général beaucoup plus long, de même qu'une trame fondée sur la psychologie plutôt que sur l'action et me suggérait des pistes de retravail que je n'ai pas encore empruntées.

Hier, j'ai lu un article de Marianne sur le coaching littéraire qui m'a bien intéressée et j'ai suivi le lien vers le site Comité de Lecture mentionné en fin d'article puisque annoncé comme " des « fous » qui donnent un retour de lecture et dispensent leur aide gratuitement"

Le CDL (http://www.comite-de-lecture.com) a été créé en 2006 par Delphine Schilton, psychanalyste et passionnée de littérature, et compte une quinzaine de bénévoles dont la démarche est « citoyenne et subversive ».

 « Nous voulons justement éviter que les gens perdent leur temps et leur argent avec les coachs », explique Deiphine Schilton, avant de s’insurger contre un monde littéraire où « le marché a remplacé la pensée ».

La démarche est très proche de celle de CoCyclics à laquelle je participe, et surtout CDL est ouvert aux littératures hors SFFF. J'ai donc soumis hier BMAPP pour un avis, le début de la procédure consistant à proposer un résumé sans soumettre le texte, et vu la pub faite par l'article de Marianne et l'afflux de manuscrit qui a dû en découler, je ne suis pas encore sûre qu'il soit lu, mais on verra. Au pire, j'aurai une lettre type de refus de plus ;)

 

PS : cap des 350 000 cec passé hier ! 

Repost 0
Published by Pénélope Chester - dans Aides et techniques d'écriture
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 18:40

 

Ces deux we prolongés ont été très productifs côté écriture (et bons moments, mais c'est une autre histoire... )

Ticket gagnant a bien avancé, j'en suis maintenant à plus de 333 000 cec (58600 mots), si bien que la taille finale devrait tourner autour de 370 000 cec plutôt que 350 000, vu ce qu'il me reste à dénouer. Ce sera près de 100 000 cec en plus que BMAPP pour lequel l'un des reproches était sa taille trop courte.

Surtout, je devrais terminer le premier jet de TG pour la fin du mois de mai, sauf catastrophe (il me reste 7 heures de train à meubler demain, si bien que j'espère me rapprocher des 350 000 très bientôt) et ce sera une très bonne nouvelle pour ce texte en chantier depuis 2009 (si, si ^^).

Par ailleurs, j'ai bouclé ma nouvelle policière pour l'AT de la police de Liège, c'est imprimé et envoyé et comme souvent, il vaut mieux maintenant essayer de l'oublier. Par acquis de conscience, j'ai déjà chercher un endroit où la recycler, histoire de rendre le refus moins triste. Je vous tiens au courant ;)

 

Au fait, vous vous demandez peut-être le pourquoi de l'image illustrant ce billet. En voici la réponse : une courte session d'écriture du we a été très particulière, puisqu'elle s'est faite sur fond sonore de Barbapapa, le programme que regardaient les deux petites filles de la maison...

Autant vous le dire tout de suite, Rocco n'a pas été plus gentil pour autant ;)

Repost 0
Published by Pénélope Chester - dans Au boulot !
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 10:57

J'ai passé hier le cap des 300 000 cec en préparant le voyage de Richard et Magalie pour les Seychelles. Prochaine étape, les 55 000 mots (là j'en suis à 52700), et je pense que l'histoire dont la fin se dessine de plus en plus dans ma tête tournera dans les 350 000 cec si tout se passe bien.
J'avais annoncé un extrait pour ce cap, le voici donc :

Comme d'habitude, c'est du premier jet à peine relu, donc répétitions et lourdeurs inside.

"(...)

Puis il tape dans son navigateur « voyages de rêve ». Le site du même nom le conduit sur une page où apparaît l’enseigne du Club Med, bien loin de ses idées du rêve. Il veut offrir un voyage merveilleux à sa compagne, pas chanter Darladir ladada sous la conduite d’un G.O. Les mots « voyage de luxe » le conduisent sur le site d’une agence où s'affiche une citation qui le met en confiance : « Le luxe, c'est ce qui ne se voit pas ... ». Exactement ce qu’il leur faut. Il hésite un instant, se demandant s’il doit attendre Magali avant d’appeler pour choisir avec elle, mais ce qu’il voit en photo ne peut que lui plaire. Il appelle donc au numéro précisé sur le site. La suite est simple, rapide et efficace : l’argent rend certaines choses beaucoup plus faciles. Une maison sur une île privée des Seychelles est disponible, et un jet privé peut décoller le lendemain et les y déposer, puisqu’aucune formalité particulière de type visa n’est nécessaire. Richard préfère convenir d’un départ le surlendemain, le temps pour eux de s’organiser. Richard vient à peine de raccrocher que le grattement de la clé dans la serrure annonce le retour de Magali. Elle porte un sac en papier Du Pareil au même, qu’elle fait mine de cacher dans son dos, comme prise en flagrant délit. Après un clin d’œil accompagné d’un sourire complice, elle l’embrasse tendrement sur la bouche sans prendre le temps d’enlever son manteau :

—   Je n’ai pas pu résister ! 

Il lui répond par un énigmatique « Moi non plus » qui il le sait attisera sa curiosité. Son regard interrogateur lui indique qu’il a fait mouche. Elle ne résiste à le questionner que le temps d’enlever et de suspendre son manteau :

—  Tu as aussi acheté des habits pour le bébé ?

—  Pas des habits pour le bébé, non…

Il se tait et lui sourit. Magalie lui demande :

—  Autre chose pour le bébé ?

—  Quelque chose pour nous…

Magali se promène dans le salon, regardant partout pour y trouver un nouvel objet ou équipement. L’ordinateur portable est ouvert sur la table basse, et elle s’en approche avant que Richard n’ait pu l’en empêcher :

—  Tu triches, là, Magalie !

Elle le regarde avec un sourire moqueur, le provoquant en tenant fermement le portable contre elle.

—  Ha ha, je chauffe, donc !

Son sourire s’élargit encore quand apparaît à l’écran les photos de Round Island, leur très prochaine destination de vacances. Son regard fait plusieurs voyages entre  l’écran et Richard, jusqu’à ce qu’elle s’arrête enfin et lui demande :

—  Attends, ne me dis pas que c’est de ça dont tu parles ? On va partir aux Seychelles ? Je suis trop contente !

Elle se rapproche pour se coller à lui, trépignant comme une gamine excitée. Elle lui passe une main dans les boucles de ses cheveux rebelles, puis caresse doucement sa joue. Enfin, elle plaque sa bouche contre la sienne pour l'embrasser. Son baiser appuyé n’a cette fois rien d’enfantin. Il aime le goût de fraise de ses lèvres et lui rend son baiser avec force. Le soir de leurs retrouvailles et les jours qui ont suivi, il s'est montré si peu entreprenant que Magalie lui a demandé s'il n'avait plus envie d'elle. Elle a éclaté de rire quand il lui a expliqué qu'il avait peur de faire mal au bébé et qu'il était obligé de prendre une douche froide pour calmer son désir. Elle l'avait alors mené dans la chambre en le prenant par la main et lui avait demandé de lui faire l'amour et Richard avait retrouvé le bonheur des douches fumantes.

Ils s’assoient sur le grand canapé du salon. Richard soulève le pull de Magalie et lui caresse le ventre et la poitrine. Ses seins gorgés par les hormones deviennent chaque jour plus appétissants.

—  Ce sera une sorte de voyage de noces. J’ai demandé à l’agence, ils m’ont dit qu’une femme enceinte pouvait prendre l’avion sans souci, tant que la grossesse se passe bien, mais on passera un coup de fil au docteur Tosch pour être sûrs.

—  Et toi, tu peux prendre l’avion ?

—  Bien sûr ! "     

 

 

 

Repost 0
Published by Pénélope Chester - dans Ticket gagnant
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 11:36

Je continue ma quête d'un voyage d'exception pour Richard prié par l'inspecteur Gafrin de se mettre au vert quelques jours. Du coup, ce sera une sorte de voyage de noces pour lui et Magali.

N'étant familière ni des voyages en jet privé, ni des séjours de luxe sur une ile privée (si quelqu'un a une expérience à partager, je suis preneuse ^^) j'ai fait quelques recherches sur google qui ne m'a pas aidée pour le voyage en jet privé, mais m'a permis d'avoir une idée des prix pratiqués.

Pour ceux que ça intéresse, sachez qu'il vous en couterait à partir de 14450 euros par personne pour ce genre de séjour.

Mais là où je tique, c'est sur ça :

 

 

seychelles classe économique

 

Si, si, vous avez bien lu : un voyage de luxe en classe économique !

Rassurez-vous, chers visiteurs, la classe affaire est disponible en option ;)

Repost 0
Published by Pénélope Chester - dans Ticket gagnant
commenter cet article

Des Mots...

  • : Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com
  • Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com
  • : J'avais envie de créer un endroit où parler de mes projets d'écriture comme une sorte de carnet de bord. C'est l'objet de ce délit(re). Un espace de liberté, sans rythme ou contenu défini en dehors de ce qui a trait à l'écriture, la mienne et celle des autres.
  • Contact

Des mots en instance

 

Ticket gagnant

terminé :460 700 cec

En cours d'envoi aux éditeurs


Bien mal acquis profite parfois

Roman noir écrit dans le cadre du Nano 2010

Envoyé à 4 éditeurs le 26/10/2011 

STRIKE !!! : 4 refus sur 4

Nouvelle salve d'envois pour bientôt

 

Morceaux de ...

Tapu en toute fin de corrections

En attente de courage pour l'envoyer à des éditeurs

Les mots en lecture