Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

J'avais envie de créer un endroit où parler de mes projets d'écriture comme une sorte de carnet de bord. C'est l'objet de ce délit(re). Un espace de liberté, sans rythme ou contenu défini en dehors de ce qui a trait à l'écriture, la mienne et celle des autres.


Reprise de Ticket Gagnant

Publié par Pénélope Chester sur 6 Janvier 2013, 23:21pm

Catégories : #Ticket gagnant

spiti-2009-2718.jpg

Après pile un mois de coupure, j'ai repris aujourd'hui l'écriture de Ticket Gagnant en m'attelant à la difficile tâche du prologue, ces premières lignes qui doivent mettre dans l'ambiance mais aussi capter l'attention du lecteur. 

Après m'y être reprise à plusieurs fois, je pense enfin m'approcher du résultat que je souhaitais.
Une fois n'est pas coutume, voici à quoi mon début ressemblera :

Le premier coup de tonnerre est noyé dans le fracas des eaux vives de la Doda qui coule en contrebas. Les trekkeurs se reposent sous leur tente après une éprouvante journée. Ils ont cumulé les dénivelés en franchissant dans une ambiance lunaire le col du Shingo-La culminant à plus de cinq mille mètres d’altitude. Après huit heures de marche, ils apprécient le confort pourtant sommaire du campement installé sur une butte au pied du monastère de Karsha qu’ils visiteront le lendemain. Perché sur la falaise, ses batiments blancs aux volets rouges dominent la vallée himalayenne. Chaque binôme a monté sa tente igloo avant de se laisser tomber, épuisé, sur le fin tapis de mousse qui leur sert de matelas en attendant le repas du soir. Seules les mules qui paissent près des tentes s’agitent en tirant sur leur corde, mais leurs brennissements sont noyés dans les tumultes des flots.

Le deuxième coup de tonnerre ne laisse plus de place au doute, il s’accompagne de bourrasques qui secouent bruyamment les toiles de tente. Quand leurs occupants en sortent, c’est pour découvrir un ciel noir et menaçant à l’opposé de celui d’un bleu intense sous lequel ils sont arrivés. Des éclairs blancs ont remplacé les nuages paisibles et leurs zébrures déchirent l’obscurité qui s’est écrasée sur le campement. Le tonnerre résonne de vallée en vallée. Chacun tente de stabiliser les tentes que les éléments menacent d’emporter malgré le poids des sacs à l’intérieur. Le chien Garou qui suit le groupe depuis quelques jours aboie désespérément et sème le désordre en se faufilant dans les pattes des mules paniquées que les guides peinent à calmer.

Le troisième coup de tonnerre s’accompagne de trombes d’eau qui s’abattent violemment. Le vent s’intensifie encore, glacial, traversant les polaires et les vestes de montagne. En quelques secondes, chacun est trempé, malmené, dégoulinant. Effrayé surtout par ce déchainement soudain des éléments. La guide prend alors la décision d’emmener le groupe à l’abri tandis que les muletiers vont descendre plus bas avec leurs bêtes.

— Suivez-moi, on ne peut pas rester ici. Nous allons grimper au monastère.

La fatigue de la journée s’est envolée sous les bourrasque et tous les trekkeurs se pressent pour enfiler leurs chaussures et emprunter le sentier de pierres menant au monastère. Eclairés par leur lampe frontale, les marcheurs entament une guirlande lumineuse qui épouse les méandres du chemin. Mais empêtré dans la toile, un dernier marcheur essaie de retenir sa tente qui menace de s’envoler, les sardines flottant au vent comme autant de grelots.

— Tant pis pour la tente Richard, il faut partir maintenant !

Un coup de tonnerre ponctue violemment sa remarque. L’homme est projeté violemment en arrière quand un éclat de lumière le traverse et se perd dans le sac posé au sol. L’énergie est si forte que la guide doit fermer les yeux pour ne pas être éblouie. Dans un grand splatch, il tombe inconscient sur le sol gorgé d’eau.

Pendant quelques secondes, le sac traversé par la foudre irradie d’une étrange lueur rouge puis les éléments se calment aussi brutalement qu’ils s’étaient déchaînés. Jamais silence n’aura été aussi violent. La pluie, le tonnerre, le vent cessent et très vite le noir du ciel se fissure. La guide se précipite sur le blessé tandis que dans l’Outremonde, le chœur des âmes sombres interrompt, épuisé, sa funeste mélopée.

Elles ont réussi : la créature de l’ombre est née.



Commenter cet article

Martine27 15/01/2013 12:27


En ce qui me concerne je l'apprécie beaucoup (surtout quand tu lis au lit) aucune fatigue pour les yeux et la possibilité de prendre des notes en direct c'est drôlement pratique (et en ce qui me
concerne, ça m'évite d'aller voir la fin ). En plus le format E-pub permet de télécharger un peu partout

Pénélope Chester 17/01/2013 07:26



Oui, le format epub est pratique (sinon tu as calibre pour convertir les fichiers)


Pour les notes, c'est un plus parce que sur la kobo, ce n'est pas trop ça (mais ça m'évite d'être tentée de bêta-lire au lit ^^)


Pour la fin, c'est plus compliqué, en effet (pour retourner voir au début quelque chose qu'on veut relire aussi, d'ailleurs, mais bon, il ne peut pas y avoir que des avantages et sur la
globalité, les liseuses sont vraiment chouettes)


Un billet rien que pour toi aujourd'hui ^^



Martine27 14/01/2013 10:49


Il s'agit de la Sony Reader PRS T2, c'est très réactif et intuitif et drôlement léger dans la main. J'ai bien aimé le livre QADRM l'auteur a une façon de voir vampires et loups garous d'une
manière qui change, un peu court peut être

Pénélope Chester 15/01/2013 07:46



Oui, c'est une novella, un peu plus courte du coup.
Bienvenue dans le club des lecteurs sur liseuse, j'ai lu que la sony était très chouette. 



captaine lili 07/01/2013 21:14


C'est prenant.


(si je peux me permettre, deux "noyé" en un seul paragraphe, c'est beaucoup. ;-) )

Pénélope Chester 13/01/2013 20:25



Tu peux te permettre, et j'ai corrigé ça dans mon fichier ^^



Martine27 07/01/2013 18:32


C'est très alléchant ! Ca y est j'ai investi dans une liseuse et je viens juste de terminer un livre que tu avais recommandé "Quatre assassinats dans la rue de la Morgue"

Pénélope Chester 13/01/2013 20:25



Bravo pour cet achat (en plus, je crois que tu es une grande lectrice, tu dois commencer à manquer de place chez toi). Quoi comme liseuse ?


Tu as aimé QADRM ?



Godnat 07/01/2013 07:26


Brrrr, ça fait peur !!!;-)


Un s à bourrasque (je commence maintenant !)


Bisous

Pénélope Chester 13/01/2013 20:23



Corrigé ^^ Bisous



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents