Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

J'avais envie de créer un endroit où parler de mes projets d'écriture comme une sorte de carnet de bord. C'est l'objet de ce délit(re). Un espace de liberté, sans rythme ou contenu défini en dehors de ce qui a trait à l'écriture, la mienne et celle des autres.


Présumé coupable, d'Isabelle Guso

Publié par Pénélope Chester sur 27 Avril 2011, 09:44am

Catégories : #Lectures

 

http://storage.canalblog.com/73/14/390509/57412241.jpg

 

 

Quatrième de couverture :

Autour de mes démons une armure de papier.
Mon Peter Pan dans sa tombe, ma forteresse.
Mentir puisqu'il le faut.
Lutter seul.
Et tenir bon.

 

Cela fait un moment que j'avais envie de lire cette novella d'Isabella Guso (dont j'avais déjà fort apprécié la nouvelle Juste pour un souffle publiée dans l'anthologie Air de Griffe d'Encre), appatée par les retours que j'avais lus notamment sur CoCyclics. J'attendais de pouvoir me le procurer en direct aux Imaginales et ainsi profiter de la présence de l'auteur pour me le faire dédicacer. J'ai craqué avant, probablement enivrée par la cuvée des trolls et les émotions du weekend ^^

J'ai bien fait, puisque j'ai été happée par ma lecture, prise dans l'histoire, sonnée aussi puisqu'il y a du coup de poing dans mon ressenti. En effet, ce livre interpelle, prend aux tripes et questionne chacun sur notre socièté et la place qu'y trouvent certains "déviants". Je ne peux et ne veux pas trop parler de l'histoire pour ne pas la spoiler même si je précise que connaître le thème du livre ne m'a pas du tout perturbée ou entravée dans sa lecture, d'autant que l'info est donnée assez rapidement.

Le style de l'auteur est élégant et très agréable, sans jamais tomber dans le pathos ni le racoleur alors que ces pièges étaient bien présents.

 

En fin d'ouvrage, un témoignage de l'auteur sur la "génèse" du livre et un retour de Maitre Mô inscrivent cette novella à la frontière de la fiction et du reportage,/témoignage je ne sais pas comment le dire différemment et j'espère que si l'auteur passe par là, elle ne le prendra pas mal puisque je n'y mets rien de péjoratif.

Cette novella est une fiction, et pourtant Isabelle Guso réussit à se mettre dans la peau de ces déviants qui ne manieraient pas la plume avec sont talent en racontant sans jamais vouloir excuser ni expliquer, simplement pour nous faire réfléchir.

Difficile donc de qualifier cette novella de bonheur de lecture ou de coup de coeur, tant son thème est particulier, mais c'est une lecture qui m'a marquée, émue et questionnée pour un moment je pense et c'est aussi ce que j'aime quand je lis. 

Une lecture que je vous conseille, vous l'aurez compris ^^

 

Le site de l'auteur ici

Un extrait à découvrir ici

 

Commenter cet article

anjelica 18/05/2011 15:17



je crois que le but de cette nouvelle était de se questionner et il est atteint !



Pénélope Chester 19/05/2011 08:33



Même si j'ai lu chez toi que certaines choses qui ne m'avaient pas posé problème ne t'ont pas convaincue ^^


Merci de ton passage



Cacoune 27/04/2011 22:03



Il me le faut ! Il me le faut ! ;)



Pénélope Chester 29/04/2011 20:55



Je te le conseille (mais ce serait peut-être traumatisant pour la jeune maman que tu es...)


 



Macada 27/04/2011 10:54



Pareil que Swald ! Coup au coeur plutôt que coup de coeur, mais à lire.


 



Pénélope Chester 27/04/2011 13:17



J'aime beaucoup ton "Coup au coeur" qui est très justre



Swald 27/04/2011 10:33



Même ressenti pour moi à propos de cette novella, difficile de dire coup de coeur et pourtant j'ai beaucoup apprécié la lecture.


Du coup je pense que, pour le Prix Rosny, je voterai notamment pour ce titre.



Pénélope Chester 27/04/2011 13:16



Oui, le sujet est sensible... J'ai tout de même voté coup de coeur dans les dissections, mais c'est vrai que je préfère le "coup au coeur" de Macada ^^



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents