Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

J'avais envie de créer un endroit où parler de mes projets d'écriture comme une sorte de carnet de bord. C'est l'objet de ce délit(re). Un espace de liberté, sans rythme ou contenu défini en dehors de ce qui a trait à l'écriture, la mienne et celle des autres.


Pourquoi lit-on des romans ?

Publié par Pénélope Chester sur 27 Mars 2012, 08:16am

Catégories : #Aides et techniques d'écriture

J'ai découvert ce weekend le site scienceshumaines.com qui promeut, notamment, la revue du même nom. Et de clic en clic, j'ai découvert que certains numéros de la revue portaient sur la littérature en posant des questions qui m'intéressaient, du genre "La littérature, une science humaine ?" ou "Contes et récits, pourquoi aimons-nous les histoires ?". 

J'ai donc fait chauffer ma carte bleue, et vous reparlerai sans doute plus tard de ces thématiques quand j'aurai lu, et surtout digéré, le contenu de ces numéros. 

En attendant, je vous propose de nous arrêter quelques instants sur la question "Pourquoi lit-on des romans ?" qui fait l'ouverture du dossier du numéro de sciences humaines qui portait sur le thème "la littérature, fenêtre sur le monde"

http://www.scienceshumaines.com/pics_bdd/images/12789267522_SH218_258.jpg

 

J'en ai tiré quelques morceaux choisis :

"De son côté, la philosophie morale s’intéresse au rôle pédagogique du roman. Martha Nussbaum, l’une de ses représentantes les plus célèbres, insiste sur la capacité des fictions à montrer ce que la philosophie échoue à démontrer. L’art du romancier consiste à voir le monde ; l’art du lecteur revient à emprunter les yeux d’un autre, le narrateur. À cet égard, le roman permet de se retrouver tour à tour dans la peau d’un détective, d’une amoureuse, d’un dictateur ou d’un orphelin. La fiction nous procurerait, en quelque sorte, des vies par procuration. En ce sens, elle agit comme un multiplicateur d’expériences, et ce dès l’enfance. Elle nous met ainsi en contact avec la complexité de nos propres vies comme de celles des autres."

"Processus cognitif, la lecture se redécouvre donc aussi comme un processus affectif extrêmement puissant. Tout roman parle à notre intelligence, mais aussi à notre cœur. Après Umberto Eco, qui comparait la lecture d’un roman à un jeu d’échec (6), M. Picard reprend cette image du jeu pour l’enrichir. Selon lui, la lecture d’un roman combine deux activités ludiques bien distinctes : le « game » et le « playing ». Le game, tout comme le jeu d’échec, s’enracine dans la raison : c’est le jeu de réflexion, qui fait appel à notre intelligence, nos capacités d’adaptation et d’anticipation, notre sens stratégique. Le playing s’enracine dans l’imaginaire : c’est le jeu de rôle, qui se fonde sur l’identification à une figure imaginaire. D’un côté, le lecteur s’échappe avec le personnage, voyage dans le temps et vit des intrigues palpitantes ; de l’autre, il émet des hypothèses sur la suite de l’histoire et garde un esprit critique. Ce modèle a pour mérite de réhabiliter le « voyage imaginaire » proposé par toute fiction narrative, sans négliger pour autant la dimension réflexive de la lecture."

La suite, vous pourrez la lire en ligne sur le site de la revue (clic) ainsi d'ailleurs que le gros du dossier thématique de la revue.

 

Commenter cet article

Asia Morela 28/03/2012 07:01


Je suis tout à fait d'accord avec ces extraits! :D


Je trouve que la liberté que l'on a avec la fiction n'a d'égale que l'ampleur de ce que l'on peut exprimer... La logique scientifique, quoique je l'aime, a quelque chose de limité.

Pénélope Chester 29/03/2012 08:18



On peut écrire de la fiction en restant dans la logique scientifique


(c'est l'auteur de blanche qui parle ;))



lapuce 27/03/2012 20:41


Un ptit 5 à 7, caro-carito?


Ben ça dit bien pourquoi j'ai préféré lire "Harry Potter" que voir les films  ;)

Pénélope Chester 29/03/2012 08:17



Coquine, on voit que le printemps est là ^^


Les films sont pas mal non plus, mais c'est vrai qu'en général la lecture est plus "immersive"



caro.carito 27/03/2012 11:54


Oui c'est une super revue à laquelle  je suis abonnée depuis au moins 5 voire 7 ans...

Pénélope Chester 29/03/2012 08:16



Chouette ;)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents