Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

J'avais envie de créer un endroit où parler de mes projets d'écriture comme une sorte de carnet de bord. C'est l'objet de ce délit(re). Un espace de liberté, sans rythme ou contenu défini en dehors de ce qui a trait à l'écriture, la mienne et celle des autres.


Plaire aux comités de lecture (3)

Publié par Pénélope Chester sur 13 Mars 2011, 07:50am

Catégories : #Aides et techniques d'écriture

Voici la suite de la synthèse du fil initié sur CoCyclics sur le thème de "Comment plaire aux comités de lecture" par Christophe Nicolas, membre du cdl des éditions du Riez, qui a publié son premier roman ( Un Autre - thriller fantastique). Très vite,  ce fil a été le lieu de nombreux échanges avec d'autres grenouilles de la mare (Mélanie, Cendrefeu, Aélys, Celia, moi ^^)  elles aussi membres de cdl  (Hydromel, Mille Saisons, Argemmios) qui ont partagé leur expèrience.

Après la lettre d'accompagnement et le synopsis, puis l'importance à accorder au début de son texte, je vais vous parler aujourd'hui de la suite de la lecture et d'une autre méthode qui consiste à lire les premiers 10% du texte.

 

Quand le lecteur est satisfait du début du roman (nous verrons dans un prochain billet que 80% des manuscrits ne passent pas le cap de la lecture des 10-20 premières pages), ce n'est pas pour autant gagné :

 

Les chapitres suivants :

C’est bien beau d’avoir promis monts et merveilles dans le premier chapitre, mais si l’histoire tarde trop à débuter, je m’ennuie. Ou si on m’a menti, je suis déçu. Alors, c’est fini. Comme je suis un grand naïf, il m’arrive souvent de continuer malgré tout, mais l’expérience me dit que ça ne sert à rien.

C’est à ce moment que j’arrête ma décision concernant la ligne éditoriale.

Jusqu’à la fin :

Si j’ai lu le manuscrit jusqu’au bout, c’est soit qu’il m’a plu, soit que je pense qu’il pourra plaire à l’éditeur.

Je rédige alors une fiche de lecture avec un résumé de l’histoire, les points forts et les points faibles. (Dans les cas précédents, je rédige aussi une fiche, mais en expliquant pourquoi je me suis arrêté en cours de route.)

 

Une autre "technique de lecture" s"applique ailleurs, celle des 10% :

J'attaque le manuscrit en question et j'arrive à 10% de lecture environ.

Trois cas de figure :

  1. Texte bourré de fautes, de tournures de style compliquées et tordues, gros écueils sur la forme, hors ligne éditoriale, fanfiction à la Harry Potter (j'ai déjà eu...), essai philosophique (déjà eu aussi...), etc. J'arrête ma lecture ici et rédige une fiche de lecture, en motivant mon refus. Je relève même quelques phrases du texte pour illustrer mes propos, en principe.
  2.  Texte "potable" sur la forme mais je n'ai pas accroché. Auquel cas, je vais aller lire quelques pages ou un chapitre un peu plus loin, aux trois-quarts du manuscrit, et regarder l'évolution sur la forme et ce qu'il se passe dans l'histoire. En principe, c'est rare que je décide de reprendre la lecture à ce stade, mais je veux être sûre de ne pas passer à côté d'un bon texte qui aurait un début un peu lent à décoller, ou des personnages agaçants dans les premières pages, etc. Et donc la plupart du temps, je rédige une fiche de lecture en motivant les raisons qui m'ont poussée à arrêter là, des pistes d'amélioration éventuelles.
  3.  Texte auquel je n'ai rien à reprocher sur la forme, et qui de plus éveille mon intérêt : je poursuis la lecture et en général je lis jusqu'au bout. Il est toutefois déjà arrivé qu'à la moitié du manuscrit, j'abandonne, car finalement on retombe dans du cliché, une action qui se traîne, de grosses longueurs, des personnages plats, etc. Bref, pleins de petites choses qui me sortent complètement de l'histoire et qui me conduisent à rédiger une fiche de lecture.

 

Dans le cas où je termine, plusieurs possibilités :

- Je n'ai pas aimé plus que ça pour x raisons, et j'ai de bonnes raisons de penser qu'il en sera de même pour un second lecteur --> fiche de lecture avec argumentation, détails des points positifs / négatifs, etc.

- J'ai aimé, sans plus. Ou j'ai aimé, mais... Ou j'aurais aimé, si... Je suis partagée. Sachant qu'il peut s'agir de goûts personnels et que le style d'écriture est bon, qu'il y a une cohérence de l'intrigue, je l'envoie en seconde lecture pour que le manuscrit reçoive un autre avis que le mien. Si c'est également mitigé, ce sera un refus. Si c'est positif, un troisième membre va s'y coller. Dans tous les cas, c'est la chef qui tranche à la fin. Une autre lectrice ajoute : En fait, une grosse partie des manuscrits entrent dans ces "moyens", objectivement bons mais qui ne m'intéressent pas plus que ça. Dans ce cas, selon la qualité du style, la complexité de l'intrigue et les personnages, ou encore l'originalité du monde, je peux soit demander une nouvelle lecture pour confirmer (ou non) mon avis, soit le poser et faire une fiche encourageante.
- J'ai adoré. Seconde lecture sans attendre, en croisant les doigts pour qu'il plaise à l'autre membre du comité qui s'y colle. Parfois un troisième le lit ensuite et si l'avis est positif, il y a de fortes chances que le manuscrit soit accepté.

 

 

En conclusion de ce billet :

Il y a en général plusieurs lecteurs qui se penchent sur un manuscrit, deux quand les avis concordent et plus si ce n'est pas le cas.

 

 

Il faut savoir que je reçois une majorité de manuscrits moyens, voire très mauvais. Le « vraiment bon » saute d’autant plus au visage. Mais c’est vrai qu’il s’agit d’un avis subjectif. Il y a aussi les textes objectivement sans défaut, mais qui ne m’ont pas transporté. Dans ce cas, je rédige une fiche positive mais pas dithyrambique : les lecteurs suivants et l’éditeur décideront.

 

Un manuscrit vraiment bon emportera l’unanimité du comité presque automatiquement : depuis que je fais partie du comité de lecture, j’ai lu une centaine de manuscrits. Les 4 qui m’ont vraiment plu (que des points forts) ont tous été publiés (ou vont l’être prochainement).

 

Le billet suivant sera une pré-conclusion de cette série "Comment plaire aux comités de lecture" avec les conseils des membres des CDL..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Algue-a-Zil 07/10/2011 18:29



Voici un auteur qui a essuyé cent-quatre-vingts refus avant que son manuscrit ait été accepté (à compte d'éditeur, bien entendu) :


http://refusdediteurs.webs.com/liste_des_editeurs.html



Pénélope Chester 10/10/2011 11:41



J'avais été voir ce site, oui, merci


Ca met du baume au coeur après un refus, d'autant que l'histoire finit bien ^^


Merci pour le lien



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents