Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

J'avais envie de créer un endroit où parler de mes projets d'écriture comme une sorte de carnet de bord. C'est l'objet de ce délit(re). Un espace de liberté, sans rythme ou contenu défini en dehors de ce qui a trait à l'écriture, la mienne et celle des autres.


Plaire aux comités de lecture (1)

Publié par Pénélope Chester sur 7 Mars 2011, 20:41pm

Catégories : #Aides et techniques d'écriture

 

Il y a quelques semaines de cela, un fil a été initié sur CoCyclics sur le thème de "Comment plaire aux comités de lecture" par Christophe Nicolas, membre du cdl des éditions du Riez, qui a publié son premier roman ( Un Autre - thriller fantastique). Très vite,  le fil a été le lieu de nombreux échanges avec d'autres grenouilles de la mare (Mélanie, Cendrefeu, Aélys, Celia, moi ^^)  elles aussi membres de cdl  (Hydromel, Mille Saisons, Argemmios) qui ont partagé leur expèrience.

J'ai fait une synthèse de ces échanges qui sera l'objet des prochains billets. J'espère ne pas y trahir l'esprit de ce qui y a été dit. J'ai mis en itallique tous les propos que j'ai repris.

 

Avant tout, je conseille aux apprentis auteurs de se fournir l'indispensable Grimoire Galactique des Grenouilles en s'aidant au besoin des conseils prodigués aux auteurs sur le site des éditions Malperthuis.

 

Mais d'abord, comment ça fonctionne ? (selon les maisons)

 Je reçois les manuscrits par mail, sans lettre de présentation. Je ne sais donc pas pour quelle collection le texte postule (SFFF, thriller/polar, blanche). L’éditeur attend de moi une fiche de lecture plus ou moins détaillée en fonction du moment où mon avis est arrêté. Je ne sais pas exactement comment lui sélectionne les romans qu’il m’envoie.

Je reçois les manuscrits anonymement et l'on me donne deux semaines pour lire et rédiger une fiche. Au fil de ma lecture, je prends des notes sur les détails qui me font décrocher (moins qu'une bêta-lectrice) et je prends aussi note de la disposition de l'intrigue (ça me permet de m'y retrouver à la fin dans l'histoire et voir comment de loin l'auteur a géré son scénario).

Il faut savoir quand même qu'un grand nombre de manuscrits ne passe pas par nous, notamment ceux des auteurs maisons qui vont directement à la chef et ceux qu'elle repère en dehors des soumissions.
C'est un fonctionnement particulier, puisque dans la plupart des grandes maisons, les lecteurs sont des professionnels rémunérés au manuscrit qui n'ont aucun pied dans la maison (mais doivent l
 a connaître quand même pour la sélection) : dans ce cas, c'est l'éditeur (ou son stagiaire) qui fait la première sélection, et le lecteur qui donne un avis supplémentaire le cas échéant.

 

Aujourd'hui, je vais vous parler de la lettre d'accompagnement et du synopsis.

Selon les maisons d'édition, ils ne sont pas toujours donnés à lire par les membres de Cdl et peuvent être lus directement par l'éditeur. Quand les membres des Cdl y ont accés, voici ce qu'ils en ont dit :

 

La lettre d’accompagnement

Je lis la lettre d'accompagnement quand il y en a une, ça me donne déjà une idée (l'auteur connaît-il le milieu, la maison, fait-il attention aux consignes ?)

 

Le synopsis (quand il y en a un)

Ce sont quelques lignes qui éclairent énormément sur la qualité du manuscrit, ce avant même d'avoir lu la moindre ligne du manuscrit en question.

Autant dire que quand j'arrive sur un "synopsis" bourré de fautes, où une avalanche de noms et concepts me tombe dessus sans que je parvienne à tout cadrer, je démarre la lecture avec un à priori très négatif...

Quand je reçois un bon synopsis, en principe je sais que le manuscrit aura des chances d'être bien écrit (parce qu'un synopsis est un exercice difficile) et je commence la lecture dans une tout autre optique qu'avec un "résumé-synopsis" mal dégrossi qui m'a déjà dégoûtée de l'histoire avant de la commencer.   

Donc soignez les détails, tout ce qui accompagne vos textes !.

 

En conclusion de cette première étape :

Je conseille vivement de soigner "l'emballage" du texte, et pas seulement le texte.

Un bon synopsis et une lettre d'accompagnement claire et efficace font beaucoup. Pas tout, bien sûr, mais ça met le lecteur dans de bonnes dispositions.

 

 

Dans mon prochain billet, je vous parlerai des premières lignes/premiers paragraphes  du manuscrit...

 

Commenter cet article

Booz 09/03/2011 13:10



Oh je n'avais pas vu que tu avais synthétisé les commentaires de ce fil ! Merci pour ces deux articles très intéréssants (je n'ai pas eu le courage de lire la conversation sur Cocyclics).



Pénélope Chester 09/03/2011 20:25



Oui, j'ai fait ça ^^


Et c'est pas encore fini, il y a encore de quoi faire 2 billets, ils ont été très bavards. Tu vois, t'as bien fait d'attendre pour lire ^^



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents