Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

J'avais envie de créer un endroit où parler de mes projets d'écriture comme une sorte de carnet de bord. C'est l'objet de ce délit(re). Un espace de liberté, sans rythme ou contenu défini en dehors de ce qui a trait à l'écriture, la mienne et celle des autres.


Nano 2010 : un extrait ? (3)

Publié par Pénélope Chester sur 13 Novembre 2010, 00:21am

Catégories : #BMAPP

 

Cette fois le méchant est Martin Feuille :

 

"La sonnerie stridente réveille Martin en sursaut. Allongé sur le ventre, sa main gauche tâtonne pour faire taire le désagréable buzzer. La sonnerie stridente augmente encore la pression de l’étau qui lui comprime les tempes. Bouger son bras déclenche une nausée qu’il peine à réprimer, tandis que deux pouces lui enfoncent avec force les globes oculaires dans les orbites. Il n’aurait pas dû sniffer autant de coke hier soir, il sait pourtant que ça ne lui réussit pas ! Ou étaient-ce toutes ces tournées qui l’ont rendu à ce point malade ?

— Quelle heure est-il ?

Impossible de se souvenir à qui appartient la voix ensommeillée qui vient de lui parler à sa droite. Féminine, heureusement ! Bien sûr, s’il tournait la tête, il aurait une idée de la créature qui semble avoir passé la nuit avec lui, mais il ne s’en croit pas capable pour l’instant. Peut-être que s’il se rendort, il se sentira mieux ?

— Martin, quelle heure est-il ?

Le ton péremptoire et impatient a au moins le mérite de l’orienter vers l’identité de sa voisine de lit : Bénédicte Kurler. Il aurait pu tomber bien pire : le talent de cette jeune actrice est inversement proportionnel à sa beauté et surtout à la longueur de ses jambes. La situation convient très bien à Martin qui ne va jamais au cinéma. Comme il ne réagit toujours pas, il sent alors une main se poser sur son épaule, puis un poids peser sur son dos tandis que sa maitresse d’une nuit, l’espère-t-il, se penche sur lui pour accéder à l’heure sur le radio-réveil.

— Il n’est que dix heures. Merde ! Martin, pourquoi tu mets ton réveil si tôt ?

— Tu n’as qu’à te rendormir… et te taire !

Martin enfonce sa tête dans l’oreiller tandis qu’il sent la jeune femme l’enjamber pour sortir du lit.

— Je ne peux pas, il faut que j’aille aux toilettes !

Pourquoi les femmes deviennent-elles aussi pénibles à leur réveil ? Le buzzer retentit à nouveau, empêchant Martin de se concentrer sur cette question existentielle. D’autant que la lumière jaillit à ce moment dans la chambre :

— Debout, c’est l’heure.

— L’heure pour quoi ? Fiche-moi la paix Bénédicte, ou rentre chez toi !

— Eh bien, Monsieur le grand écrivain était moins désagréable hier soir, avant que nous ne fassions l’amour…

— Normal, j’étais saoul et shooté. Salut Béné !"

Un bruissement d’étoffe suivi d’un claquement de porte lui confirment que sa maîtresse est partie. Il remonte alors la couette sur lui pour masquer le jour indésirable, les yeux et la tête toujours enfoncés dans l’oreiller, et manipule à tâtons le radio-réveil pour désactiver la sonnerie."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Macada 14/11/2010 10:43



Voilà un auteur à succès dans toute sa gloire matinale ! :-D


Encore !



l 14/11/2010 14:17



Un auteur un peu caricaturé, mais bon ^^



Martine27 13/11/2010 15:35



On est autorisé à lui mettre des coups de pied aux fesses à ton deuxième héros ?



Pénélope Chester 14/11/2010 09:34



Pourquoi, tu ne le trouves pas sympathique ?



Cacoune 13/11/2010 09:25



Il l'a fait exprès en fait ! :)



Pénélope Chester 14/11/2010 09:33



Pour avoir le lit pour lui tout seul tu veux dire ?


(non en fait c'est parce qu'il avait une dédicace ^^)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents