Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

J'avais envie de créer un endroit où parler de mes projets d'écriture comme une sorte de carnet de bord. C'est l'objet de ce délit(re). Un espace de liberté, sans rythme ou contenu défini en dehors de ce qui a trait à l'écriture, la mienne et celle des autres.


Correspondances

Publié par Pénélope Chester sur 29 Novembre 2010, 12:35pm

Catégories : #atelier d'écriture

Lors du dernier atelier d'écriture, nous avons travaillé sur le mot correspondance, sous ses différents sens. 

Un des exercices pratiques a consisté à rédiger une lettre fictive commençant par  "Cher ami" et qui dans mon cas devait contenir les mots ferry et effervescence. L'occasion de me replonger dans des souvenirs de voyages en mêlant le vrai et le faux. Le vrai est un ferry que j'ai dû emprunter à Madagascar, il y a près de quinze ans maintenant, qui a chaviré depuis. Il ressemblait à beaucoup à ça (en version maritime) :

 

035.JPG

 

 

 

Cher ami,


J’ai vécu aujourd’hui une des aventures les plus extraordinaires de notre voyage. Nous avions décidé de finir notre séjour sur les plages de sable blanc de Nosy Be et nous avons donc dû traverser un bout d’océan. Comme nos économies ont fondu comme neige au soleil - et du soleil, crois-moi, nous en avons eu beaucoup, je suis maintenant presque aussi noire que Badou -, nous nous sommes rabattus sur le ferry local qui relie quotidiennement la grande île à la petite.

Nous sommes arrivés très tôt le matin, en prévision d’un embarquement prévu à neuf heures. Comme souvent, l’heure malgache n’était pas celle annoncée par les montres. Une foule énorme aux habits multicolores attendait massée sur le quai pour monter à bord. Malgré la chaleur déjà étouffante, des vendeurs grillaient des arachides et des criquets pour meubler l’attente et remplir les estomacs. La couleur rouge parsemée de rouille du ferry n’était pas très rassurante, d’autant qu’on nous avait raconté que les requins abondaient. Mais un vaza ne doit avoir peur de rien.

Nous avons donc pris notre billet, faisant la queue parmi les adultes et les nombreux enfants qui couraient, amusés, autour de nous. A mesure que nous approchions de l’embarquement, nous voyions les empilements de sacs de riz, les régimes de bananes et les autres marchandises qui s’amoncelaient sur le bateau alors qu’aucun passager n’avait encore embarqué. La ligne de flottaison se rapprochait déjà dangereusement du niveau de la mer. Bien entendu, il n’y avait ni comptage, ni restriction à l’embarquement : on ferait de la place pour chacun, comme lorsqu’on s’entassait à quinze dans les 504 Peugeot.

Nous avons hésité, mais nous sommes montés, nous faufilant pour trouver une place près de la rambarde. Grisée par l’effervescence régnant sur le bateau, j’ai senti mon cœur s’emballer quand la cloche annonçant le départ a retenti, largement après midi. La traversée a été épique, au milieu des odeurs d’épices, des cris des enfants, des embruns nous fouettant le visage et des poules qui marchaient dans nos jambes pour y picorer les graines tombées des sacs. Je n’ai lâché la main de Badou pour lui rendre, broyée et griffée qu'après une bonne heure de navigation, quand le ferry a accosté sans encombre sur la magnifique ile de Nosy Be.

 Au retour, nous casserons notre tirelire pour prendre un avion  !


Je t’embrasse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lapuce 30/01/2011 00:35



J'adore, parce que c'est vivant, et parce que ça confirme mon sentiment, mon désir de continuer à écrire des cartes et des lettres aux personnes qui me sont chères. Il y a quelque chose de si
authentique ... Nostalgie, tiens!


Et ta réponse au commentaire ci-dessus m'a bien fait rire, en prime!



Pénélope Chester 31/01/2011 22:59



C'était une fausse lettre et j'avoue que je suis beaucoup moins portée sur les cartes, en ce qui me concerne, sauf peut-être en trek où j'en ai envoyé beaucoup... je le fais de moins en moins (je
trekke de moins en moins aussi ^^)



Thierry Benquey 01/12/2010 09:30



J'ai aimé recevoir cette lettre qui m'a rapproché de vous et du soleil de l'Afrique.


J'ai souri aux régiments de bananes, je n'en connaissais que les régimes mais ce mot peut prendre des teintes bien peu agréable sous nos cieux frileux de l'Europe.


Merci.


Thierry



Pénélope Chester 01/12/2010 13:30



Ravie de t'avoir fait voyager un peu avec nous


Et en écrivant régiment, j'avais bien eu l'impression que quelque chose clochait, mais sans savoir quoi. Merci d'avoir mis le doigt dessus ^^ (je pense que je dois être allergique au mot
"régime", je ne sais pas pourquoi ^^)


Bises



Martine27 29/11/2010 17:02



Excellente cette lettre on s'y croirait !



Pénélope Chester 29/11/2010 22:03



Merci !


Le mal de mer en moins ^^



Macada 29/11/2010 13:53



Je m'y suis cru !


 



Pénélope Chester 29/11/2010 22:03



Bon voyage ^^



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents