Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

J'avais envie de créer un endroit où parler de mes projets d'écriture comme une sorte de carnet de bord. C'est l'objet de ce délit(re). Un espace de liberté, sans rythme ou contenu défini en dehors de ce qui a trait à l'écriture, la mienne et celle des autres.


Chose promise, chose due

Publié par Pénélope Chester sur 1 Mai 2012, 10:57am

Catégories : #Ticket gagnant

J'ai passé hier le cap des 300 000 cec en préparant le voyage de Richard et Magalie pour les Seychelles. Prochaine étape, les 55 000 mots (là j'en suis à 52700), et je pense que l'histoire dont la fin se dessine de plus en plus dans ma tête tournera dans les 350 000 cec si tout se passe bien.
J'avais annoncé un extrait pour ce cap, le voici donc :

Comme d'habitude, c'est du premier jet à peine relu, donc répétitions et lourdeurs inside.

"(...)

Puis il tape dans son navigateur « voyages de rêve ». Le site du même nom le conduit sur une page où apparaît l’enseigne du Club Med, bien loin de ses idées du rêve. Il veut offrir un voyage merveilleux à sa compagne, pas chanter Darladir ladada sous la conduite d’un G.O. Les mots « voyage de luxe » le conduisent sur le site d’une agence où s'affiche une citation qui le met en confiance : « Le luxe, c'est ce qui ne se voit pas ... ». Exactement ce qu’il leur faut. Il hésite un instant, se demandant s’il doit attendre Magali avant d’appeler pour choisir avec elle, mais ce qu’il voit en photo ne peut que lui plaire. Il appelle donc au numéro précisé sur le site. La suite est simple, rapide et efficace : l’argent rend certaines choses beaucoup plus faciles. Une maison sur une île privée des Seychelles est disponible, et un jet privé peut décoller le lendemain et les y déposer, puisqu’aucune formalité particulière de type visa n’est nécessaire. Richard préfère convenir d’un départ le surlendemain, le temps pour eux de s’organiser. Richard vient à peine de raccrocher que le grattement de la clé dans la serrure annonce le retour de Magali. Elle porte un sac en papier Du Pareil au même, qu’elle fait mine de cacher dans son dos, comme prise en flagrant délit. Après un clin d’œil accompagné d’un sourire complice, elle l’embrasse tendrement sur la bouche sans prendre le temps d’enlever son manteau :

—   Je n’ai pas pu résister ! 

Il lui répond par un énigmatique « Moi non plus » qui il le sait attisera sa curiosité. Son regard interrogateur lui indique qu’il a fait mouche. Elle ne résiste à le questionner que le temps d’enlever et de suspendre son manteau :

—  Tu as aussi acheté des habits pour le bébé ?

—  Pas des habits pour le bébé, non…

Il se tait et lui sourit. Magalie lui demande :

—  Autre chose pour le bébé ?

—  Quelque chose pour nous…

Magali se promène dans le salon, regardant partout pour y trouver un nouvel objet ou équipement. L’ordinateur portable est ouvert sur la table basse, et elle s’en approche avant que Richard n’ait pu l’en empêcher :

—  Tu triches, là, Magalie !

Elle le regarde avec un sourire moqueur, le provoquant en tenant fermement le portable contre elle.

—  Ha ha, je chauffe, donc !

Son sourire s’élargit encore quand apparaît à l’écran les photos de Round Island, leur très prochaine destination de vacances. Son regard fait plusieurs voyages entre  l’écran et Richard, jusqu’à ce qu’elle s’arrête enfin et lui demande :

—  Attends, ne me dis pas que c’est de ça dont tu parles ? On va partir aux Seychelles ? Je suis trop contente !

Elle se rapproche pour se coller à lui, trépignant comme une gamine excitée. Elle lui passe une main dans les boucles de ses cheveux rebelles, puis caresse doucement sa joue. Enfin, elle plaque sa bouche contre la sienne pour l'embrasser. Son baiser appuyé n’a cette fois rien d’enfantin. Il aime le goût de fraise de ses lèvres et lui rend son baiser avec force. Le soir de leurs retrouvailles et les jours qui ont suivi, il s'est montré si peu entreprenant que Magalie lui a demandé s'il n'avait plus envie d'elle. Elle a éclaté de rire quand il lui a expliqué qu'il avait peur de faire mal au bébé et qu'il était obligé de prendre une douche froide pour calmer son désir. Elle l'avait alors mené dans la chambre en le prenant par la main et lui avait demandé de lui faire l'amour et Richard avait retrouvé le bonheur des douches fumantes.

Ils s’assoient sur le grand canapé du salon. Richard soulève le pull de Magalie et lui caresse le ventre et la poitrine. Ses seins gorgés par les hormones deviennent chaque jour plus appétissants.

—  Ce sera une sorte de voyage de noces. J’ai demandé à l’agence, ils m’ont dit qu’une femme enceinte pouvait prendre l’avion sans souci, tant que la grossesse se passe bien, mais on passera un coup de fil au docteur Tosch pour être sûrs.

—  Et toi, tu peux prendre l’avion ?

—  Bien sûr ! "     

 

 

 

Commenter cet article

caro.carito 06/05/2012 18:28


tu voygaes et nosu voyageons...

Pénélope Chester 09/05/2012 17:59



Tant mieux ;)


D'ailleurs j'y retourne, Richard est en train de faire du PMT avec une tortue, le chanceux ^^



Macada 05/05/2012 15:37


On rentre toujours aussi vite dans tes textes. Bravo !


:-)

Pénélope Chester 09/05/2012 17:59



Merci beaucoup ^^



Martine27 01/05/2012 11:24


Quelle sera l'étape suivante pour nous ?

Pénélope Chester 02/05/2012 21:58



Un extrait pour fêter la fin du premier jet parce que je n'en finis pas de battre mes records ;)


(303 335 cec ce soir, pas beaucoup mais j'avance)


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents