Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

Le blog de lesmotsdePenelopeChester.over-blog.com

J'avais envie de créer un endroit où parler de mes projets d'écriture comme une sorte de carnet de bord. C'est l'objet de ce délit(re). Un espace de liberté, sans rythme ou contenu défini en dehors de ce qui a trait à l'écriture, la mienne et celle des autres.


Auto-psychologie de comptoir

Publié par Pénélope Chester sur 6 Octobre 2012, 09:21am

Catégories : #atelier d'écriture

http://www.barathym.com/images/panos/comptoir.jpg

Photo du bar à thym

La semaine dernière, pour mon atelier d'écriture, nous nous sommes rendus dans une gare, en nous imprégnons de l'ambiance, de l'environnement, des bruits et des personnes.
La consigne d'écriture a ensuite été de choisir une personne et d'en faire le personnage principal d'un court texte dans lequel la gare serait personnifiée. Ce qui a donné pour moi ceci :

Train de vie

 

Une femme blonde, coupe au carré en friche, pousse son chariot à bagages et accélère dans le long couloir. Le claquement de ses pas sur le carrelage gris de la gare peine à percer le brouhaha des passants et les annonces des trains. Le froid passe au travers de la grande verrière, Magalie referme son col de fourrure synthétique sur son cou. Partie à la dernière minute, elle a peur d’être en retard.

Peur d’être à l’heure, aussi.

Son pantalon évasé donne à ses grands pas une allure éléphantesque. Assise sur un gros sac de voyage vert siglé Nike, une petite fille aux longs cheveux crépus pleure en silence. Quand la femme accélère, elle  s’accroche comme elle le peut au mat branlant de son navire, un pavillon blanc avec carré aux couleurs pourpres de la SNCF. Son petit manteau rose, secoué, tremble au rythme de la poussée.

Un petit garçon s’accroche à la main de Magalie qui le tire plus qu’elle le tient pour avancer. Son manteau a la couleur jaune des cirés bretons, impression confirmée par les rayures bleues de sa marinière qu’on devine sous le vêtement. Une tenue de saison : la pluie grogne en tombant dans les gouttières accrochées aux murs de grès rose du bâtiment historique, et dessine de longues trainées verticales sur la paroi bombée de la verrière. Des gouttes de pluie comme des larmes. Les empreintes mouillées des chaussures des passagers brillent sous l’éclairage blafard et reflètent les enseignes lumineuses des hôtels qui bordent la gare.

Entre le ventre de la femme et la poignée du chariot à bagages, un porte bébé, qu’on pourrait croire vide tant l’enfant qui s’y tient est petit. Deux minuscules jambes, moulées dans une grenouillère blanche, en tombent. La femme avance pour se rapprocher du hall nord, où on les attend.

Soudain, son cœur s’accélère, elle ralentit : ils sont là. Déjà.

Ils se tiennent sous les écrans verts et bleus annonçant les trains au départ et à l’arrivée. Ils attendent, regardent autour d’eux. Elle s’arrête. Peut-être ne l’ont-ils pas vue ? Mais comme s’ils avaient compris, Tim et Rosa commencent à pleurer. Trop fort. Leurs cris se fracassent contre la verrière et éclaboussent le hall. Le couple se retourne, les voit. Magalie veut reculer, partir, mais déjà ils approchent. La femme pousse son landau flambant neuf, les yeux collés à son porte-bébé. A son bébé. C’est trop tard.

Magalie pose une main pour caresser une dernière fois la tête si douce du bambin. L’enfant qu’elle a porté pendant neuf mois pour eux. Leur enfant aujourd’hui.

Un texte plutôt triste donc, qui ne correspondait pas à l'euphorie du moment, avec la découverte de l'affiche "Rendez votre ticket gagnant" et de mes deux alpha-lecteurs.
Hier, au cours d'un long voyage en voiture, j'y réfléchissais, ne comprenant pas...

Et puis je me suis dit que cette phase 1 de CoCy, c'était un peu comme confier le bébé que j'avais couvé depuis 2009 à un couple de bêta-lecteurs.

Ou pas :)

 

Commenter cet article

earane 07/10/2012 14:45


C'est empreint de poésie, très très agréable à lire ! Bravo Pandora !


 

Pénélope Chester 17/10/2012 22:21



Merci Earane



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents